Dautremer autrement

Portfolio

Lorsque Rébecca Dautremer transforme un texte en roman graphique, comme elle l’a fait avec Soie d’Alessandro Baricco et avec Des souris et des hommes de John Steinbeck, elle ne se contente pas de le ponctuer d’illustrations. Elle orchestre une danse sublime entre les dessins et les mots. Le court roman de Steinbeck se déploie maintenant dans 420 pages dessinées et peintes pendant deux ans. Un projet d’une folle générosité.

Aux grandes peintures à la gouache qui ont fait sa renommée (auxquelles elle n’hésite pas à inclure des dessins à la mine de plomb ou aux crayons de couleur et à travailler la texture de ses images, parfois par le grattage), Rébecca Dautremer a préféré des toiles de fond inspirées de photos d’époque de Dorothea Lange, Walker Evans et Mike Disfarmer, qui correspondaient mieux au texte brut de Des souris et des hommes.

Jouant avec les cadrages et organisant ses dessins en cases très libres, Dautremer révèle dans cet ouvrage de nouvelles facettes de son art — libre et bouleversant. Alors que Steinbeck s’attarde peu sur les décors — au plus quelques paragraphes au début des chapitres, la dessinatrice les déploie en détail, avec délicatesse.