Monsieur Ho, une réduction

Par Sébastien Trahan

En utilisant le procédé oulipien de réduction – qui consiste à créer à partir de fragments tirés d’une autre œuvre, et ce, sans en changer la forme –, Sébastien Trahan a conçu une bande dessinée à partir du roman de Max Férandon Monsieur Ho.

« Ma méthode de travail fut de prendre un fragment par page du livre de Max pour créer une narration suivie, puis de rendre cette narration en bande dessinée, explique-t-il. Je n’ai modifié aucun fragment, et je n’ai pas changé l’ordre d’apparition de ces fragments. Il serait donc possible pour un lecteur attentif de parcourir l’édition originale et de surligner au marqueur l’ensemble du texte contenu dans ma bande dessinée, page par page. » (S.T.)

Voilà l’occasion de (re)découvrir les superbes planches de Trahan, publiées d’abord en 2010 dans Lecture à vue. La Mauvaise tête dessine Alto, dans la collection Colosse.

Sébastien Trahan

Cofondateur (avec Vincent Giard) de la maison d’édition montréalaise La mauvaise tête, qui se spécialise en bande dessinée, Sébastien Trahan est non seulement éditeur, mais aussi bédéiste (pour découvrir son travail, suffit de fouiner dans le catalogue de Mécanique générale, notamment).

Chez Alto, on connaît Trahan davantage sous le pseudonyme d’Alexandre Bourbaki (sous lequel se cachent également Nicolas Dickner et Bernard Wright-Laflamme), à qui l’on doit l’étonnant recueil de nouvelles Traité de balistique, de même que le roman Grande plaine IV.